École d'agriculture
- Étudiants -

Introduction  -  L'Architecture  -  Étudiants  
Aboiteaux  -  Exposition de chevaux
Retour à la liste des expositions virtuelles


Le programme d'étude de l'École d'agriculture se développe d'année en année et à la fin du XIXe siècle, outre le cours d'agriculture proprement dit, on offre des cours de botanique, de menuiserie, de physique, de chimie agricole, d'art vétérinaire et de droit rural.

                                         

Voici ce que l'École offrait par le biais de la Gazette des Campagnes du 15 septembre 1870.

L'École d'agriculture de Sainte-Anne offre aux fils de cultivateurs et à tous les jeunes gens désireux de se livrer à l'étude de la science pratique et théorique de l'agriculture les moyens d'acquérir des connaissances complètes sur l'art de cultiver la terre avec profit.

Les écoles spéciales d'agriculture ne se bornent pas à l'enseignement de la pratique, elles se livrent encore à celui de la science théorique au moyen de laquelle l'homme cherche de nouveaux modes d'amélioration et de nouveaux éléments de pratique.

Conditions d'admission. Comme l'École d'agriculture est spécialement destinée aux fils de cultivateurs, les conditions d'admission sont faciles et parfaitement adaptées aux moyens et au degré d'instruction de ces jeunes gens.

1. L'élève doit être âgé d'au moins 15 ans et avoir une constitution assez forte pour exécuter les travaux ordinaires de la ferme;

2. Savoir lire, écrire et connaître les quatre règles simples de l'arithmétique;

3. Sa demande d'entrée doit être adressée au Directeur de l'Institution;

4. Donner un certificat de moralité, d'âge et d'instruction signé par le curé de sa paroisse.

Dépenses de l'élève. Le Conseil d'agriculture met à la disposition de chaque élève qui veut entre à l'École d'agriculture une bourse de 60 piastres qui paie sa pension et son instruction, de sorte qu'il ne lui reste plus qu'à payer le lavage de son linge et ses fournitures classiques.

L'élève peut être reçu en tout temps, mais il est préférable de se présenter quelques jours avant le commencement des trimestres. Le premier trimestre commence le 8 février de chaque année et finit le 15 juin, le second commence le 16 juin et finit le 15 septembre, le troisième commence le 16 septembre et se termine le 24 décembre.

Tous les élèves pensionnent dans une maison choisie par le Directeur. À part le temps des repas, ils sont occupés constamment soit à l'étude, soit aux champs.

Enseignement. La durée du cours est de deux ans. Les vacances sont en hiver depuis le 24 décembre jusqu'au 8 de février.

À la fin de chaque année, les élèves subissent un examen et à la fin de la première année ils reçoivent un certificat dit certificat de première année s'ils en sont jugés dignes. À la fin de la deuxième année, ils subissent un examen général sur toutes les matières enseignées et s'ils remplissent les conditions requises ils obtiennent un brevet de capacité accompagné d'une prime de 25 piastres offerte par le Conseil d'agriculture.

En plus des cours théoriques sur la physique, la chimie, la géologie, les travaux de culture, la physiologie animale, l'arithmétique, la géométrie, les notions d'arpentage, l'économie rurale, les principes de la culture des plantes, l'horticulture, l'arboriculture, le droit rural et de la grammaire qui est obligatoire pour tous les élèves qui ne la possèdent pas suffisamment, il y aura de la pratique. Celle-ci correspond, en été, depuis le 1er mai jusqu'au 1er novembre, à 8 heures par jour. En hiver, depuis le 1er novembre au 1er mai, ce chiffre est ramené à 4 heures.


        

La pratique de l'été consiste dans la confection de tous les travaux ordinaires d'une ferme et en hiver dans le soin des animaux. Chaque semaine, les élèves, à tour de rôle, sont nommés à la direction de l'un des départements de la ferme et, en sortant de charge, ils donne une feuille contenant les observations qu'ils ont faites pendant leur surveillance, élément nécessaire pour initier l'élève à la direction des travaux et pour compléter son instruction agricole. 

                  


©Tout droits réservés aux Archives de la Côte-du-Sud - 2004®
Conception et hébergement ConceptInterWEB