École d'agriculture
- Exposition de chevaux -

Introduction  -  L'Architecture  -  Étudiants  
Aboiteaux  -  Exposition de chevaux
Retour à la liste des expositions virtuelles


    

Le cheval ayant la cote chez les Québécois, on ne tarda pas à faire lui consacrer une exposition régionale. Voici le rapport de la 27ième exposition de chevaux de trait pour les comtés de l'Islet, Montmagny, Kamouraska et Témiscouata du 28 septembre 1943, tenue à la Ferme de l'Ecole d'Agriculture et consignée dans la Gazette des Campagnes.

Plusieurs des exposants habituels ont été retenus chez eux, cette année, par des travaux de la moisson, très tardive, et aussi par la difficulté insurmontable qu'ils ont eue à se procurer des camions pour le transport de leurs chevaux. Que voulez-vous, c'est la guerre!

Il y eut 31 sujets de race canadienne, 32 de race percheronne, 17 belges, et 9 croisés. Les juges furent: M. Gilbert Arnold pour les Belges et les Percherons, M. Maurice Bernier, de Bécancour, pour les Canadiens, et M. Pierre Labrecque, pour les Croisés.

Il y eut, au collège, à lh. 15, le dîner que depuis de longues années l'Ecole d'Agriculture offre aux invités. Immédiatement après, la toujours populaire parade des chevaux à travers les rues du village. Après quoi, il y eut de nouveau réunion, au Pavillon de la Ferme de l'Ecole. M. le directeur de l'Ecole, M. l'abbé L.-P. Garon, y prononça une courte allocution, pour féliciter les exposants, remercier les autorités publiques qui ont contribué matériellement à l'exposition et pour encourager les cultivateurs à élever de plus en plus leurs chevaux de trait.

De son côté, M. J.-A. Proulx, B. S. A., dir. des agronomes au ministère de l'Agriculture et représentant de l'Honorable J.-A. Godbout, apporta les excuses du premier ministre. Il recommanda aux quelque trois cents éleveurs réunis à Sainte-Anne, de travailler à l'expansion de l'élevage chevalin afin de faire cesser le plus tôt possible cette importation de chevaux de trait et cette exportation continuelle de capitaux.

"Appliquez-vous, continue M. Proulx, à faire un élevage chevalin qui répondra aux besoins du pays et de la région. Il serait également profitable pour vous, de faire coïncider votre exposition avec une grande vente de chevaux. Il faut vous habituer à un système commercial et vous faire à l'idée de l'élevage pour la vente."

"Un dernier conseil. N'oubliez pas que des écoles d'agriculture sont à vos portes: elles sont les foyers où vos fils doivent aller se renseigner afin de faire face aux difficultés qu'ils rencontreront dans la vie qui s'en vient pour eux".

Puis, comme indiqué au programme, il y eut démonstration par M. Pierre Labrecque, agronome et professeur d'hippologie à l'École d'agriculture de Sainte-Anne; il intéressa au plus haut point les nombreux cultivateurs présents.

Le championnat canadien, section des mâles, alla à la Ferme Expérimentale. Celui des Belges, même section, à M. Prosper L'Italien de Saint-Pamphile. Le ruban de championnat des femelles de race belge fut remis à M. Thadée Caron, de Saint-Roch-des-Aulnaies. Le championnat pour la race percheronne vint à la Ferme Expérimentale. On sait que les chevaux de cette ferme, comme ceux de l'École d'Agriculture ne sont classés que pour l'honneur; tous les prix en argent sont réservés exclusivement aux exposants particuliers.

Un magnifique trophée, don de l'honorable Godbout, a été tiré au sort entre les propriétaires d'étalon dont la progéniture s'est classée première dans les diverses classes. Il fut remporté par M. T. Caron, de Saint-Roch. Un prix de 5,00$, don de M. G.-A. Michaud, maire de Sainte-Anne, pour le propriétaire de Canadiens, Belges et Percherons dont la progéniture a remporté les premiers prix, a été mérité par M. Emile Lévesque, de St-Alexandre.


       


©Tout droits réservés aux Archives de la Côte-du-Sud - 2004®
Conception et hébergement ConceptInterWEB